Pépé Sylla et Mathieu Emil sont absents sur scène en Guinée depuis  des années. Les deux anciens danseurs influents  de Blacks Killers sont revenus pour reprendre ce groupe qu’ils considèrent comme la légende de la danse hip hop en Guinée ‘’BLACK KILLERS’’. Depuis des semaines, ils sont actifs sur les medias pour annoncer non seulement  leur retour, mais aussi le retour du groupe Blacks Killers même si se ne sont pas les mêmes éléments. Ils comptent reprendre les activités pour faire des featurings en attend la sortie prochaine de leur album.

 

 

Disparu des radars  du show biz guinéen depuis des années avec le groupe  BLACK Killers, Pépé Sylla et  Mathieu  ont récemment fait des sorties médiatiques  pour annoncer le retour de Blacks Killers. Les deux anciens coéquipiers  de LKM ET Papsi ont officiellement annoncé  dans l’émission génération  Big Up du samedi 8 juin sur la RTG boulbinet,  que le groupe Blacks Killers n’est pas mort. Pour eux, se sont les autres qui sont qui sont partis .Mais le groupe reste comme avant. Pépé a même créé un compte Blacks Killers à travers lequel il publie souvent ses démonstrations de danse. Surtout les deux personnes attendent l’arrivée de leur ami Le gros Killer Mic pour un premier coup d’essai. Joint au téléphone le vendredi 14 juillet  par notre rédaction, Pépé Sylla a confirmé cette information.

 

 

« On attend l’arrivée de Le Gros Killer Mic pour reprendre avec Blacks Killers. Pour le moment, nous sommes deux.LKM sera notre troisième quand il sera là. Bon pour le moment je ne connais pas trop l’intention de nos amis de Black Never Die. Je crois qu’ils sont sur le projet de leur  deuxième album ». affirme-t-il.

 

Pendant ce temps, les regards sont tournés vers la venue de LKM pour voir  ce que ce projet donnera.

 

 

A souligné que les quatre qui étaient  resté dans le groupe Blacks Killers après le départ de leur leader, Le Gros Killer Mic, avaient t finalement décidé de changer le nom du groupe pour devenir Black Never Die. Et ce nom que Papsi,  Mous et Abel ont imposé, reste  de nos jours gravé dans les mémoires des mélomanes.

 

Par Albé Bangoura