Saate

 

THEATRE - La compagnie Bouche D’air a réussi ses deux jours de sortie dans le cadre sa première adaptation théâtrale. Elle a tenu ses deux jours de spectacle pour présenter cette création intitulé ’’Saatè’’ aux hommes de théâtre le 12 et 13 avril au centre culturel franco-guinéen. Dans une mise en scène d'Hassane Hilal SYLLA, cette création a fait vivre deux belles soirées où les artistes ont questionné le temps par rapport à la parole d'honneur.

 

THEATRE - La compagnie Bouche D’air a réussi ses deux jours de sortie dans le cadre sa première adaptation théâtrale. Elle a tenu ses deux jours de spectacle pour présenter cette création intitulé ’’Saatè’’ aux hommes de théâtre le 12 et 13 avril au centre culturel franco-guinéen. Dans une mise en scène d'Hassane Hilal SYLLA, cette création a fait vivre deux belles soirées où les artistes ont questionné le temps par rapport à la parole d'honneur.

 

 

La compagnie Bouche D’air a réussi ses deux jours de sortie dans le cadre sa première adaptation théâtrale. Elle a tenu ses deux jours de spectacle pour présenter cette création intitulé ’’Saatè’’ aux hommes de théâtre le 12 et 13 avril au centre culturel franco-guinéen. Dans une mise en scène d'Hassane Hilal SYLLA, cette création a fait vivre deux belles soirées où les artistes ont questionné le temps par rapport à la parole d'honneur.

 

Devant l’auteur du roman adapté, Yamoussa Sidibé, les acteurs de la troupe Bouche D’air ont émerveillé le monde du théâtre courant ces deux jours. Ceux qui ont suivi les jeux d’acteurs ont du mal à croire. Nombreux sont ceux qui sont sortis satisfaits de la qualité de la mise en scène et les jeux d’acteur dans la pièce ‘’ Sâatè ''.

 

A souligné que ‘’ Sâatè’’ qui signifie pacte, parle de l’histoire d’une mère de famille. C’est une fiction qui rend hommage à la femme, à une mère qui décide de tout sacrifier pour l’amour de son fils, Bolokada. Celui-ci ne sera pas un enfant comme les autres. Il sera l’étoile du berger de sa génération, il sera celui qui décide du destin de ses contemporains. Sa mère Ngady l’a décidé et rien ne la fera reculer. Pour son fils, elle acceptera d’assumer tous les péchés du monde.

 

Si cette histoire peut sembler anodine, sa force réside dans la théâtralité et le poids des mots qui jalonnent le texte de l’auteur. Il ne donne pas tout simplement une histoire faite d’actes héroïques, mais permet le questionnement sur ce qu’est ou représente dans le monde de nos jours.