Enregistré en 1994, le titre ‘’02 octobre de feu Hamid Chanana, extrait de son album ‘’SEWA, est aujourd’hui devenu un culte pour la fête nationale de l’indépendance de la Guinée.

 

Contrairement aux années précédentes, la fête de l’indépendance en Guinée devient de plus en plus négligée, par les autorités du pays. Mais cela n’empêche que cette date historique reste dans la mémoire des Guinéens et que chacun la célébre à sa manière.

 

 

Comme le cas de cette année 2017, même s’il n’y a pas eu de cérémonie proprement dite, la ville de Conakry au moins vibrait au rythme de l’indépendance. Musique et danses dans quelques communes. Comme ce fut le cas de Kaloum et Matoto.

 

Comme d’habitude, la musique principale de la célébration de cette fête commémorative, n’était autre que le tube ‘’02 octobre " d'Hamid Chanana. Dans la journée du lundi 02 octobre, diffusé dans les différentes stations de radio, le morceau résonnait partout dans la ville, au niveau des ronds-points, dans les transports, les bars et discothèques.

 

A propos de Hamid Chanana...

 

25 décembre 2007 – 25 décembre 2017. Dix ans aujourd’hui depuis que le rappeur guinéen nous a quittés suite à un accident de circulation, au centre hospitalo-universitaire Ignace Deen de Conakry.

 

Membre fondateur du hip hop guinéen, on se souviendra toujours de Hamid Chanana avec ses tubes connues et consommés par toutes les tranches d’âges en Guinée‘’ Guinè Bombo Gnakhi ‘’ , ‘’2 octobre’’, etc…

 

 

Hamidou Camara de son vrai nom, Chanana  est né le 8 mars 1973 en Sierra Léone, où il commença ses études primaires. Puis au Libéria voisin avant de regagner la Guinée et les poursuivre au collège de  Donka I.

 

Piqué par le virus de la musique,  en 1992 il s’aventure à Dakar pour enregistrer son premier album ‘’ Sèwa ‘’ sortit au mois de novembre 1994. En suite le second ‘’Mano River Union'' en  2001 et ‘’SOS Amour‘’en 2004.

 

En 2007, il préparait aussi son quatrième album dont il avait livré l’extrait ‘’ Vaccination contre la corruption’’ dans la salle 28 septembre du palais du peuple lors de la remise des prix aux lauréats des examens nationaux de la même année.

 

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0