C'est officiel depuis plusieurs semaines, la première édition de la nouvelle formule de la Coupe du Monde des Clubs se déroulera du 17 juin au 4 juillet 2021 en chine. Une période retenue pour la CAN à 24 équipes.

 

 

 

Dans des propos relayés par Le Monde, Sita Sangaré, le Président de la Fédération Burkinabé de Football, se dit préoccuper : 

 

« Il apparaît évident que les deux compétitions ne se chevaucheront pas. Il semble envisageable que la CAN soit décalée. »

 

Un changement de calendrier inéluctable puisque les sept membres du comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF), s'étaient exprimés en faveur de cette nouvelle compétition internationale. Ce que déplore Claude Le Roy, sélectionneur du Togo : 

 

« Tout cela est un peu pathétique. La CAF doit faire ce que la FIFA lui dit, car la Coupe du monde des clubs va engendrer beaucoup de revenus. [...] Enchaîner deux tournois majeurs en plein été, cela me semble assez irresponsable. »

 

En effet, si la Coupe du monde des clubs se termine le 4 juillet, il sera nécessaire de laisser deux à trois semaines de repos pour les joueurs africains concernés. De ce fait, la CAN ne pourrait débuter qu’aux alentours du 21 juillet pour se terminer un mois plus tard. 

 

« Cela signifie que des joueurs manqueront non seulement la préparation avec les clubs, mais également plusieurs journées de championnats et éventuellement des matchs de Coupe d’Europe », réagit un dirigeant d’un club en Europe.

 

Pour clore, le Champion d’Afrique avec la Cameroun, Claude Le Roy affirme : 

 « Ceux qui prennent ces décisions n’ont jamais vu un ballon à moins de 150 mètres. »

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0