Originaire des Comores, Abou Frakry Deen plus connu dans le game sous le pseudo "El Comoriano" est un beat maker qui marque de son empreinte, la sphère musicale du pays, et ce, depuis plusieurs années maintenant.

 

 

Très peu médiatisé, El Commoriano, s’inscrit dans le registre de ses ingénieurs de son étranger, qui a apporté une véritable révolution à la musique urbaine et populaire du pays. Invité de l’émission "Panora Culture" de station FIM FM, ce beat maker au doigté magique, raconte ses débuts en Guinée, mais pour ce qui concerne cet article, les coulisses en studio, notamment avec le reggae man Mohamed Mouctar Soumah alias Takana Zion.

 

Pour répondre à la question de l’animateur à savoir, « Avec quel artiste tu t’es senti à l’aise en studio », c’est sans aucune hésitation, que Fakry, nomme Takana Zion.

 

« Takana, c’est un gars, même si tu n’es pas inspiré, tu n’as pas le courage de bosser, tu le vois en studio, il suffit qu’il ouvre sa bouche, il te sort une vibes, c’est fini… » Dit-il à l’entame

 

Et de rajouter : « En plus, c’est quelqu’un, il est du genre moi personnellement, il ne m’a jamais fatigué en studio. La durée de l’instrumental, c’est le temps que prend Takana pour poser un son. Si l’instrumental dure 3 minutes, ce sont les 3 minutes qu’il prend pour poser le son. J’ai vu Black Mafia 6, l’album il l’a posé en deux séances, et ça, c’est parce que, nous-mêmes, on a enregistré on l’a dit grand c’est bon comme ça, laissons jusqu’à demain. »

 

 

Pour rappel l’album Black Mafia 6, sortie en 2017 se compose de 13 titres qui sonnent tous comme des hits, notamment Yambamanè, Marafangni Sensengni, Témédi N'dé don, Révolution, Toutoun Toutoun, Woyo, Keren Mounalima ou encore "Yougué Kobi", que nous vous proposons en écoute ci-dessous.

 

 

 

  • 10
  • 9
  • 1
  • 2
  • 2
  • 1