Alors que la parole se libère autour des cas d'incestes, ou encore de viols, dans les deux cas, l'histoire de Salématou, cette fille qui s’est fait abuser par son père dès l’âge de 13 ans, offre de vives réactions sur la toile.

 

 

Face à la fracassante histoire médiatique d'inceste qui s’est déclenchée suite à la parution de l’audio qui a servi à cette fille de confondre et a dénoncé son père, l'indignation commence à prendre une nouvelle ampleur. C’est le cas de "Miss Guinée Canada" 2014 et 2e dauphine "Miss Guinée 2019", Saran Bah, qui en fait cas et s’indigne face a cette pratique abjecte.

 

« Je n’arrive pas à croire qu’une fille se fasse violer toute son enfance et à l’adolescence maintenant qu’elle a le courage de confronter son bourreau et de le dénoncer avec preuve à l’appui, qu’il y ait des ignares qui trouvent de quoi la blâmer ELLE LA VICTIME! »

 

Plus loin, Saran déplore le manque de discernement sur le fait que certains internautes condamnent le silence de départ des victimes de viol ou d’inceste

 

« Quelle société ! 😤

C’est bien trop facile de taxer cela au compte de l’ignorance !! De manquer autant de présence d’esprit et d’avoir le cran de discréditer, tourmenter, blâmer, injurier une victime de viol et/ou d’attouchement sexuel en plus du traumatisme que vit déjà ladite personne, C’EST D’UNE MAUVAISE FOI INCOMMENSURABLE »

 

 

« Regardons-nous dans la glace et remettons-nous en question ! Et si cela nous était arrivé à nous ou à un de nos proches, réagirions-nous de la même façon désinvolte, non réfléchie ?! Soyons indulgents, soyons compatissants, soyons porteurs de bonnes intentions et actions, soyons HUMAINS. »

 

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Remarque ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris