Depuis plusieurs jours maintenant, les chanteurs guinéens Mousto Camara et Levi Bobo, font la une de la presse people du pays. Loin d’être attaché à la pratique de leurs arts, ce coup de projecteur sur eux serait partie d'une affaire de ''femme" très embrouillé. Car il s'agit de "Ney" l'ex épouse de Mousto qui serait courtisé par le concepteur de l’album « Barkè ».

 

 

Silencieux depuis le début de cette polémique qui enflamme la toile, Levi Bobo, sort enfin de son silence, au micro de nos confères du site guineepeople.com. Il explique en détail la relation qui l’unie a l’ex de Mousto Camara, et déplore la réaction de celui-ci.

 

« J’ai connu Nayed en 2016 à Bruxelles, on a même fait un clip ensemble mais on s’est perdu de vue depuis tout ce temps. Elle est venue me voir un jour à un de mes événements à oxygène en compagnie de Globisine Fofana, c’est lui-même qui m’a présenté Naid parce que je ne l’avais même pas reconnu. Il m’a demandé d’intervenir auprès de Mousto car la femme a fait plusieurs mois à Conakry sans le voir. C’est ainsi qu’on s’est donné rendez-vous à Riviera hôtel en présence de mon staff. Elle a pris le téléphone ce jour-là elle a parlé avec la maman de Mousto, celle-ci m’a supplié de demander pardon à son fils. J’ai dit ok ! Donc, j’ai essayé de parler avec Mousto qui m’a directement stoppé de ne plus lui parler de sa femme. Mais la femme comptait beaucoup sur ma relation avec Mousto pour que ce dernier lui pardonne. »

 

« C’est dans cette esprit qu’elle venait à mes événements et donner de l’argent, plusieurs centaines de dollars. Un jour elle m’a appelé qu’elle a envoyé des habits à vendre de passer voir, alors je suis allé à Coleyah dans sa famille j’en ai pris quelques-uns. De là-bas j’ai appelé Mousto pour lui demander encore pardon encore, il s’est énervé et m’a dit que je ne devais pas aller chez sa femme ce n’est pas du tout correct donc de ne plus jamais lui parler d’elle, jamais… »

 

« Donc j’étais très choqué par son attitude donc j’ai dis ok ! ” c’est dans le seul but d’arranger les choses et à la demande de sa femme et de sa maman que je vois Nayed donc, MOUSTO doit mettre de l’eau dans son vin … » Conclu Levi Bobo chez guineepeople.

 

Pour le moment, le concepteur du titre « Woyenla » n’a pas encore réagi aux propos du laissez passer de la musique guinéenne.

 

 

  • 0
  • 3
  • 4
  • 0
  • 1
  • 3

Remarque ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris