Le comportement des arbitres est une situation qui, aujourd’hui inquiète tous acteurs du football, un phénomène qui commence même à s’étendre en dehors  des stades. Conscient de cette situation, le président de la Ligue Guinéenne de Football Professionnel, le General ‘’Mathurin Bangoura’’ en conférence de presse n’a pas manqué d’évoquer l’impartialité de certains hommes en noirs et aussi la gestion de la commission centrale des arbitres.

 

«Il y a une année j’avais évoqué dans la même sale interprétons le texte a la matière qu’est-ce que dise les textes, est ce que c’est la FEGUIFOOT qui doit gère la commission centrale des arbitres ou bien c’est la ligue qui les gères, ça s’était avec le président KPC quand j’étais son vice-président. Sans aucune passion je l’avais dit devant tout le monde que nous allons mener des démarches pour que nous voyons tout ce qui se passe, rien n’est figé et chaque structure, chaque pays a ces règles le football est gère de la même façon. Il y a des différences des points de vue et des articles qui sont interprété au tournant sa dépend des ligue et des fédérations dons depuis notre prise de fonction des démarches n’ont pas été mené pour que la commission centrale des soit ramené à la LGFP».

 

«Si nous voulons jouer le football on doit le jouer dans toute impartialité, pour ne pas rentrer dans les guerres nous avons dit qu’il faut envoyer des missionnaires à l’extérieur, dans la sous-région. La presse aidez-nous à comprendre comment ça se passe ailleurs, au Mali comment se passe la commission centrale des arbitres elle est gère par la ligue ou par la fédération ? Si c’est comme ça sa fonctionne ailleurs que la commission centrale des arbitres, le président de la FGF tout le bureau exécutif ne trouvera pas nous dire si on s’accroche sur quelque chose, si c’est ce qui peut fonctionner le football guinéen ». A mis au point le Général dans une longue intervention.

 

 

Remarque ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris