TikTok est finalement plutôt bien parti pour ne pas être banni aux États-Unis. Donald Trump a donné son feu vert concernant l’accord avec Oracle et Walmart pour avoir un contrôle partiel du réseau social.

 

 

TikTok, qui appartient au groupe chinois ByteDance, a confirmé peu après la déclaration du président américain avoir préparé un projet selon lequel il créerait une nouvelle société impliquant Oracle en tant que partenaire technologique aux États-Unis et Walmart en tant que partenaire commercial. Baptisée TikTok Global, elle sera basée aux États-Unis et embauchera 25 000 personnes, ont précisé Oracle et Walmart dans un communiqué séparé.

 

Oracle pourrait acheter 12,5% des parts de TikTok et Walmart 7,5% avant une future entrée à la Bourse de New York prévue d’ici un an. ByteDance garderait le reste du capital. Mais la société chinoise étant possédée à hauteur de 40% par des investisseurs américains, la majorité de l’application passerait à l’arrivée sous pavillon américain.

 

« Nous sommes heureux que la proposition de TikTok, Oracle et Walmart résolve les problèmes de sécurité soulevés par l’administration américaine et règle les questions concernant l’avenir de TikTok aux États-Unis », a réagi TikTok après les annonces.

 

En l’état, l’accord n’est pas encore signé, mais il faut dire que c’est bien parti. D’ailleurs, le département du Commerce des États‑Unis a annoncé qu’il repousse au moins jusqu’au 27 septembre l’interdiction de télécharger TikTok aux États-Unis. L’interdiction devait initialement intervenir aujourd’hui.

 

Source : kulturegeek

 

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Remarque ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris