George Weah et Arsène Wenger

 

Pour avoir impacté dans sa vie de footballeur, le président du Liberia, George Weah, a décoré vendredi 24 août Arsène Wenger et Claude Le Roy de la plus haute distinction de son pays.

 

 

« Vous êtes président maintenant. Auparavant, vous étiez mon enfant », a déclaré à la fin de la cérémonie l'ancien entraîneur des Gunners d'Arsenal, en souhaitant à son ex-protégé un "avenir de paix et de bonheur (...) « Rendez-nous fiers », a dit Arsène Wenger. 

 

George Weah et Claud Le Roy 

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0