La star argentine Leonel Messi n’y est pas allée de main morte durant la Copa America, éliminée en demi-finale, la ‘’Pulga’’ n’a pas hésité à accuser les arbitres, la VAR, ou encore la fédération américaine de football ‘CONMEBOL’ de corruption, et de favoritisme pro-Brésil.

 

La nervosité de Messi s’est aussi exprimée lors de la petite finale, où il a été expulsé, ce qui l’a poussé à faire ces déclarations.

 

 

Alors qu’il risquait une sanction allant en théorie jusqu’à deux ans de suspension pour les matchs organisés par la confédération sud-américaine de football, à cause de ces insinuations sur la CONMEBOL, l’attaquant l’Argentine s’en tire finalement à bon compte. Mardi, l’instance continentale a en effet décidé de sanctionner le joueur de Barcelone d’un match de suspension et une amende de 1 500 dollars. Un moindre mal…

 

Toutefois, le Blaugrana se serait récemment excusé dans un courrier adressé à l’instance, affirmant avoir tenu ces propos dans une situation de stress, ce qui peut aussi expliquer cette clémence qui a joué en sa faveur.

 

Le président de la Fédération argentine, Claudio Tapia, a eu moins de chance. Pour avoir soutenu les accusations de Messi via un courrier de protestation, le dirigeant a vu l’instance lui retirer son siège au sein du Conseil de la FIFA !

 

Remarque ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris