Djahman

 

Depuis le mardi dernier l’artiste ‘’Day’’ connu sous le nom de ‘’Djahman Soukoundaye’’ est de détenu par la gendarmerie et  la Direction de la Police judiciaire. Depuis ce jour, les informations sur les  raisons de son arrestation n’ont cessé de circuler sur la toile notamment sur les réseaux sociaux.

 

A travers ces témoignages des personnes qui sont impliquées dans cette affaire, la rédaction de Gnakrylive.com vous propose ci-dessous les vrais raisons de cette mise aux arrêts, vu que ce n’est le Bureau Guinéen des Droits d’Auteur (BGDA) qui a porter plainte contre-loi.

 

 

“Le BGDA n’a pas la compétence de porter plainte ni de mettre un artiste aux arrêts. La brigade chargée des œuvres artistiques auprès du Bureau guinéen des droits d’auteur, a joué le rôle de sapeur-pompier en mettant main sur l’artiste fautif vu que son œuvre a un contenu qui porte atteinte aux mœurs”, J’ai demandé à la Brigade de se dessaisir du dossier vu que ce n’est pas sa compétence, et de remettre l’artiste à l’autorité compétente en la matière qui est l’OPROGEM (Office de protection du genre, de l’enfance et des mœurs), service de la Direction de la police judiciaire (DPJ).  A expliqué le présidant du BGDA.

 

« Djaman va servir d’exemple sur…. »

 

Après avoir rappelé la mission dont se charge sa structure au sein de la culture guinéenne, le président du Bureau Guinéen des droits d’Auteurs (BGDA), Abas Bangura a indiquer que le cas de Djahman servira de d’exemple ou de conseil aux autres chanteurs dépravés.

 

 

« Rappeler aux artistes la portée du contenu de leur musique, est l’une des missions régaliennes de mon service. Les dangers du NTIC ne sont pas négligeables, de nos jours, une personne peut diffuser une musique sur internet et qu’elle soit consommée par le monde entier.

 

Par rapport à cette attitude, Djahman va servir d'exemple à ceux qui chantent ce genre de musique. Nous souhaitons que ça soit radicalement réglé”, “Le dossier est actuellement transféré à l'OPROGEM qui a la qualité d'apprécier”. Moi Je n'avais jamais entendu une chansson pareil. Dès que vous l’écouter vous allez maudire la personne qui a chanté ça. J’étais très irrité. »

 

Il faut tout de même noter que l’artiste risque gros dans cette affaire. A suivre...

 

 

Remarque ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris