Miss Guinée 2019

Alpha Condé

 

Depuis le 8 mars dernier à la fête des femmes où tous les grandes personnalités à l’image des femmes étaient habillés en textile guinéen y compris le président de la République ‘’Alpha Condé’’ qui, depuis ce jour semble bien se décider à changer de look en faveur de l’industrie locale.

 

Récemment, le ministre des sports et de la culture Sanoussy Bantama SOW a posé plusieurs actions sur le terrain dans le cadre de la promotion du textile guinéen en invitant tous les hauts cadres de l’administration à se vêtir désormais de la marque ‘made in Guinée’.

 

 

Concernant Alpha Condé, depuis cette date citée au début, il s’est toujours affiché avec ce mode vestimentaire qui a attiré l’attention de tous les guinéens non seulement à l’intérieur mais aussi à l’extérieur du pays. 

 

C’est le cas par exemple des stars ‘’Kandia Kora’’ et ‘’Black M’’ qui ont posté une photo d’eux avec le ‘’Basin guinéen’’ à la mode. Le dernier coup de pouce donné à cette publicité nationale.

 

 

 

A cela s'ajoute le mode vestimentaire de l'équipe nationale guinéenne, qui remonte au jour du départ des joueurs du Syli  du Maroc pour l’Egypte en vue de disputer la CAN, qui étaient tous costumés à l’honneur du talent guinéen.

 

 

Une promotion aux conséquences multiples

 

Ayant pris de l’ampleur à cause de ce coup de pouce de la part du président et des stars guinéens, plusieurs sont ces guinéens qui, aujourd’hui n’arrivent plus à faire la différence entre le vrai tissu traditionnel du Fouta appelé ‘’LEPI’’ et le textile en Basin coloré notamment appelé ‘’NGARA’’.

 

Cependant, malgré cette indifférence, nous assistons aujourd’hui à une flambée du prix de ces deux modèles dans tous les marchés guinéens. C’est alors que le Complet de ‘’Lépi’’ qui se vendait à 120.000 GNF à la base, se vend aujourd’hui entre 150.000 et 250.000 francs guinéens.

 

Une bien triste situation vue que plusieurs informations circulant présentement sur les réseaux sociaux invitent les Guinéens à valoriser le textile du pays pour la prochaine fête de #Tabaski. D’ici là, les guinéens risquent d’avoir chaud.

 

 

Remarque ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris