Il avait complètement disparu des radars, et pourtant il vit encore. Le rappeur de la Old Schol guinéen ‘’P-Wada’’  présent à l’enterrement de son homologue Kerfala Kanté au cimetière de Cameroun la semaine dernière,  a profiter de l’occasion pour tirer la sonnette d’alarme et exprimer son mécontentement sur  le mal traitement dont sont victime les artistes guinéens.

 

Et pourtant, il fait aussi parti des artistes-chanteurs qui ont fait les beaux jours  de la culture guinéenne. Connue pour sa célèbre chanson  ‘’SAGADAPO’’ sorti en 2004, P WADA, a fait une déclaration et non des moindre en l’encontre de l’ancien Directeur du BGDA Ryad Chaloub qu’il qualifie de marginale.

 

 

Dans une vidéo diffusée par Guinée-People sur sa page Facebook on entend l’artiste s’exclamer en ces mots :

 

« Nous sommes en train de finir, vous voyez vous ne nous soigner pas, vous nous abandonner, et sauf à nos obsèques que vous venez, ok on vous remercie, que Dieu fassent qu’ont finissent tous, par ce que vous ne vous occuper pas de nous, et c’est après notre mort que vous venez maintenant, nous allons vous interdire ce lieux ‘’le cimetière de Camayenne’’. » s’est-il indigné

 

Une autre alerte qui vient s’ajouter à celles déjà lancées à l’encontre des hautes autorités de la culture guinéenne, qui sont toujours accusé d’abandons et de manque de soutien par les artistes surtout à la fin de leur carrière.

 

 

Remarque ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris