Nous sommes encore très loin du dénouement de la crise qui mise le secteur du ballon rond de la Guinée depuis plus d’un an. Depuis sa demande de prolongation de mandat qui expire le 30 juin à la FIFA, le CONOR s’est tiré une balle au pied. Menacé en premier le 6 juin par le Président de Kaloum FC Mamadouba Blaise Camara, suivi de l’exigence des membres statutaires de la Feguifoot le 18 juin, qui réclame une nouvelle équipe à l’instance dirigeante du football guinéen avant la reprise des championnats nationaux, maintenant le Général Mathurin président la Ligue guinéenne de football professionnel (LGFP).

 

Interrogé par la radio Nostalgie, le Général déclare qu’à défaut :

 

« d’une entente, dans un bref délai, la LGFP empêchera les footballeurs guinéens de jouer les éliminatoires du Championnat d’Afrique des Nations (CHAN 2023). Nous qui avons les relations sur le plan local, nous qui gérons ces clubs-là, on fera de sorte à ce qu’aucun joueur ne participe aux éliminatoires du CHAN. Les membres du Conor, peuvent prendre les joueurs à l’extérieur pour représenter la Guinée, mais ça ne sera pas avec le championnat guinéen ».

 

Cependant, ce n’est pas tout, Mathurin Bangoura ne s’est pas limité là. En plus d’empêcher les joueurs de prendre part au CHAN, il envisage de stopper toutes les activités liées au football local.

 

« J’avoue que si ce n’est pas fait comme nous le voulons, on va arrêter le football purement et simplement et rien d’autre. Voilà ce qui est en train d’être fait »

 

Reste désormais à savoir ce que fera le Comité de normalisation pour trouver un compromis et éviter de renvoyer le football guinéen dans une nouvelle crise et provoqué une mise sous tutelle de la fédération guinéenne de football par la FIFA ?

 

 

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0