Pokemon Gnakry

 

Né dans la rue il y a cinquante ans, le breakdance défie les lois de la gravité. Cet art urbain pourrait bientôt briller loin du bitume lors des Jeux olympiques de Paris en 2024. Il s'agira de l'occasion de sortir des clichés historiques sur le monde hip-hop, en le démocratisant et en révélant à tous l'intérêt et la beauté de cette danse.

 

Le comité d’organisation des Jeux olympiques (COJO) s'est d'ailleurs exprimé à ce sujet : « Les Jeux doivent se connecter avec leur époque. Ils ont toujours su évoluer et ça fait leur force. On doit se connecter aux sports qui cartonnent pour qu’ils complètent le programme. Ils doivent apporter une dimension urbaine, artistique et de pleine nature. Ils doivent parler aux jeunes. Notre ambition : avoir des épreuves spectaculaires, faire sortir le sport des stades » a énoncé le directeur du COJO, Tony Estanguet.

 

 

En lice pour devenir une discipline olympique, le breakdance est déjà présent aux Olympiades de la jeunesse. Lors de la compétition, les danseurs s'affrontent en face à face, les performances s’enchaînent sous l'œil des jurés, tous professionnels. Ils évaluent des critères bien précis : la présence, la technique, la relation au public. Et la créativité sera récompensée.

 

 

 

Remarque ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris