Pour stopper la propagation du Covid-19 en Guinée, le gouvernement en plus des recommandations de l’ANSS sur le respect des mesures d’hygiène sanitaire, a rendu le port des masques de protection obligatoire.

 

 

Dans la mesure où là la vente de masques de protection de fabrication local en tissu réutilisable sont autorisé, d’autres sont réticents face à la supposer inefficacité de tels protections destinées à la population civile.

 

Reste que de l’avis de la communauté scientifique, ces masques de fabrication artisanale sont une première barrière indispensable face au coronavirus et à sa propagation. En effet, s’ils ne protègent pas aussi bien que ceux des professionnels de santé, ces masques en tissu ont pour objectif principal de protéger les autres plus que de soi-même de projections de gouttelettes. En en portant tous un, nous nous protégeons tous collectivement.

 

Comment tester leur efficacité

 

 

Sur les réseaux sociaux, selon le média viepratique.fr plusieurs internautes ont partagé une astuce qui permet de tester l’efficacité d’un masque en tissu. Pour cela, mettez un masque, craquez une allumette (ou une bougie, ou un briquet) et essayez de l’éteindre en soufflant. Si vous y arrivez, c’est que votre masque laisse passer l’air expiré et ne protège donc pas les autres de vos projections.

 

 

Pour rappel, ces masques en tissu réutilisables doivent être portés entre 30 minutes et 4 heures, puisqu’ils perdent de leur efficacité selon le degré d’humidité généré par notre respiration ou notre transpiration. Il est important de passer son masque à la machine à laver après chaque sortie, à 60° pendant 30 minutes pour tuer toutes les bactéries. Il est possible d’utiliser un même masque 20 à 30 fois, avec un lavage entre chaque utilisation.

 

Youssef Haidara

 

Remarque ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris