« Mr le préfet, nous déplorons ces actes d’incivisme rasé un élève en plein examen il est important D’accepter les cheveux ou les Rastas avec leurs cheveux dans tous les domaines professionnels que ce soit public ou privée; accepter les enfants Rastas dans les écoles avec leurs cheveux car en tant qu’africain, la chevelure occupe une place capitale dans notre vie », Tel a été la déclaration du MOURAG pour condamner l’attitude du Colonel Ibrahima Douramodou Keita.

 

 

En effet, le Colonel Ibrahima Douramodou Keita, préfet de Siguiri a pris l’initiative de dégrader la coiffure de deux candidats dans une salle d’examen du Baccalauréat unique session 2022. Cet acte qui s’est passé le vendredi 17 juin, a fait le tour des réseaux sociaux et la vidéo est devenu rapidement virale.

 

Jugé et commenté de diverse manière sur la toile, cet « abus de pouvoir » du préfet de Siguiri est jugé discriminatoire par le MOURAG, notamment Aly Baba, qui déplore les discriminations fondées sur l’apparence physique.

 

 

 

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0