Au studio Kira, il s'est tenu pendant deux jours un atelier de formation axé sur le thème "la musique pastorale est un patrimoine", organisé par la structure Soudou Dardja, dont l'initiateur est l'humoriste Mamadou Thug.

 

 

Au cours de cet atelier, les artistes participants de ce genre musical ont appris les différentes techniques de note et gammes sur la guitare, un instrument qui englobe les autres du traditionnels. Mais aussi la thématique sur la Communication autour d'un artiste.

 

Mamadou Thug, l'initiateur a parlé du bien-fondé de cette formation et les différentes thématiques abordées au cours de ces deux jours d'échanges.

 

« La musique pastorale est dans la perdition et si elle n'est pas aidée, elle se pert. Aujourd'hui beaucoup de jeunes sont dans le world musique, ils n'utilisent pas les instruments authentiques de chez nous. Et c'est dans ce cadre qu'on a rencontré des gens comme Alphadio Dara, Seylland Kouchy pour enseigner la nouvelle génération les techniques de gamme de musique, afin de préserver ce patrimoine » a dit Thug

 

 

En premier lieu, la thématique s'est axée sur la Communication artistique d'où les organisateurs ont mis l'accent sur la relation artistes et les hommes de média. Qui pour eux sans cette complicité, l'artiste ne pas vendre ses œuvres.

 

 

Et la deuxième était sur la technique des instruments de cette musique. Ils y ont suivi une large pratique sur les différentes notes et gamme de la guitare.

 

Quant à Alphadio Dara, artistes chanteurs et l'un des formateurs, cet atelier permettra aux participants de connaître la valeur et la musique pastorale en tant que telle. Pur lui, la musique pastorale est une musique qui se fait avec sagesse

 

« Il est de mon devoir de venir les monter comment pratiquer cette musique, qui a tout sa dignité et valeur, en Afrique. Ce n'est pas nécessaire de les laisser jouer n'importe que chanson sur des textes qui ne reflète ce genre musical... »

 

Par ailleurs, les 13 artistes venus apprendre auprès de cette icône de la musique du Foutah à l'image de Malick Fadal, n'ont pas manqué de magnifier l'importance de ce thème et le niveau de ses formateurs.

 

« On a beaucoup appris pendant ces deux jours. Et surtout que la formation était axée sur l'authenticité de cette musique à travers les instruments de chez nous... » indique Malick Fadal

 

Par ailleurs, les organisateurs en collaboration comptent enregistrer un morceau de culte, pour restituer ce qu'ils ont appris et encourager les autres à utiliser bien ces instruments

 

 

Moudias

 

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Remarque ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris