A cause de cette pandémie, football européen se trouve sur une pente très glissante en termes de pertes. Une étude d'un cabinet révèle que si le championnat national de Ligue 1 française, s'arrête, les conséquences économiques seront énormes.

 

 

La Ligue 1 française suspendue depuis à sa 28è journée pourrait perdre la bagatelle entre 300 et 400 millions d'euros si toute fois elle reprenait son cours normal pour cette saison, c'est une étude du cabinet KPMG. Dans les mêmes estimations, une perte de 150 à 200 millions d’euros en termes de droits TV, 100 à 140 millions de manques à gagner sur les partenariats ainsi que 50 à 60 millions de pertes en termes de billetterie et de prestations autour des matchs.

 

Par ailleurs, le même cabinet d'audit s'est intéressé aux autres championnats européens, notamment la Premier Ligue anglaise où évolue notre compatriote Naby Keita. À ce niveau, il estime que les pertes seront colossales et fatale, et se classe dans l’ordre de 1,15 à 1,25 milliard d'euros. La Liga espagnol serait entre 800 à 950 millions d’euros. Quant à la Bundesliga des Allemands, l'estimation varie entre 650 à 750 millions d’euros. Et en fin l'Italie (Amadou Diawara y évolue) qui est sévèrement touchée par cette pandémie la Série A pourrait perdre 550 à 650 millions d’euros.

 

Ibrahima Sory Diallo

Remarque ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris