Cette fois, le Coronavirus ne sera pas le facteur déterminant qui aura conduit à un report des éliminatoires pour la prochaine Coupe du Monde prévu au Qatar en 2022 mais plutôt les infrastructures sportives des pays africains en personne. En effet, le document publié lundi soir par la (CAF) révèle que 22 des 56 pays africains ne disposent pas le moindre stade aux normes FIFA sur leur sol et qu’ils vont être contraints de délocaliser leurs rencontres « à domicile» dans un autre pays.

 

 

Ainsi, l’idée serait donc de reporter le début des qualifications au mois de septembre afin de laisser aux pays concernés trois mois supplémentaires pour se mettre aux normes. En ce moment, les matchs de barrages se disputeront après la CAN. «Le comité d’urgence de la CAF a validé lundi la décision, nous attendons la validation du comité exécutif» le 15 mai, a confirmé un président de fédération à l’AFP.

 

Avec le nouveau calendrier, les deux premières journées des qualifications seraient au programme en septembre prochain, les deux suivantes en octobre et les deux dernières en novembre. Les barrages prendraient place ensuite au mois de mars 2022, juste après la CAN qui se déroulera du 9 janvier au 6 février 2022 au Cameroun. Le Mondial 2022, lui, aura lieu du 21 novembre au 18 décembre 2022 au Qatar.

 

 

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 1

Remarque ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris