La confédération africaine de football (CAF) est sous tutelle de la FIFA. Les grandes décisions sont prise par l’instance internationale et de surcroît elle impose ou propose des choses à l’institution continentale. Ce qui ne s’est jamais produit sous les hospices du camerounais Issa Hayatou. La question que nos confrères d'Afrique sport se posent Est-ce Ahmad Ahmad qui manque de personnalité ?

 

 

L'ère du malgache, la FIFA, par le truchement de sa secrétaire Générale Fatma Samoura, a pris les rênes de la CAF en faisant un audit en interne. La Confédération Africaine a dû changer à deux reprises les dates de la CAN 2019 et de la prochaine Coupe d’Afrique. Et si cela ne suffisait, Gianni Infantino a touché le rubicon en proposant une CAN tous les 4 ans. Ce que regrette aujourd’hui l’ancien président de la FIFA Sepp Blatter.

 

« Si Issa Hayatou était encore président de la Confédération Africaine de Football (CAF), il aurait été impossible pour la Fédération Internationale (FIFA) de faire ce qu’elle a fait actuellement à la CAF. Issa Hayatou était le boss. Un leader avec une forte personnalité. Vous pouviez ne pas être du tout d’accord avec lui, mais il avait du caractère », déclare Blatter ancien président de la Fifa

 

Une déclaration de Sepp Blatter qui vient confirmer celle des observateurs qui pointe du doigt le laxisme d’Ahmad Ahmad. Et aussi l’ingérence criarde de la FIFA dans les affaires internes du football africain.

 

Mohamed Max Camara

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0