Ce lundi, la Commission d’Éthique indépendante de la FIFA a annoncé la suspension pour 5 ans du président de la Confédération africaine de football (CAF), Ahmad Ahmad, en raison notamment de détournements de fonds.

 

 

L’instance panafricaine a réagi quelques heures plus tard à travers un communiqué en annonçant qu’elle et son patron « prennent acte de cette décision qui met M. Ahmad Ahmad en position de ne plus pouvoir exercer ses responsabilités. » Néanmoins, la CAF « s’inquiète des conséquences sur sa réputation de cette longue procédure ».

 

L’instance a par ailleurs ajouté que :

 

« L’intérim actuel de M. Constant Selemani Omari comme président de la CAF est de fait prolongé » (le Congolais avait été nommé la semaine dernière suite au test positif au coronavirus d’Ahmad).

 

Enfin, la CAF a également précisé qu’elle « maintient le calendrier de l’ensemble de ses activités et programmes ». Autrement dit, l’assemblée générale élective, qui doit désigner le successeur d’Ahmad, est bien maintenue au 12 mars 2021 à Rabat.

 

 

Source : afrik-foot

 

 

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Remarque ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris