Le rappeur guinéen Straiker, conscient la situation sociopolitique actuelle du pays, et de son obligation de rappeur, monte au créneau et dévoile le single « Latotako ».

 

 

Au moment l’élection présidentielle fragile la couche sociale, le docteur du rap guinéen de ses rimes, injecte des doses de messages à caractère de dénonciations, de sensibilisation, et d’appel a une prise de conscience. 

 

Pour le concepteur du titre « King Of King », ce morceau chanté en plusieurs langues du pays, devrait être un moyen d'apporter un grain de sel dans la conscience collective du peuple de Guinée.

 

« J’espère qu’il va apporter un grain de sel dans la conscience collective du peuple de Guinée. Ce peuple qui mérite que le bonheur et la démocratie. Il Y’a du poular, du soussou du français etc... Aucun argument pour ne pas saisir le message sauf si tu es un haineux anti démocrate, heureusement que je ne chante pas pour ce genre de personne. »

 

« Vu la situation actuelle de la Guinée au lendemain du vote des élections présidentielles, Straiker n’est pas resté insensible face au non-respect du code éthique et de la non considération de la vie de chaque Guinéen quel que soit son ethnie. Ce peuple de Guinée qui a tant souffert a besoin de respect et de dignité. Dans ce son il interpelle la conscience de tout un chacun. »

 

 

Remarque ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris