Black M

 

DOSSIER - Comme on peut le constater, Black M a bouclé l’aventure de son dernier album solo “Éternel Insatisfait”, après dix-sept mois du succès et un double disque de platine. Le vendredi 27 avril 18, Il sort une nouvelle vidéo, ‘’Mama" en collaboration avec le malien Sidiki Diabaté. Un titre qui est un extrait de son nouveau projet en vue !

 

Il y a quelques jours de cela, après avoir changé les images de profil et de couverture de sa page Facebook, Black M avait aussi supprimé l'intégralité de ses publications Instagram sans prévenir, pour laisser place à un compte totalement vierge, sans même une photo de profil. Mais qui ont été rhabillés quelque temps après par une image satellite de l’Afrique.

 

 

Particulièrement sur l'Instagram, ses 1 200 000 abonnés ont pu constater qu’avec neuf (9) publications successives, Big Black parvienne à reconstituer le continent noir comme un puzzle, dont la pièce centrale laisse place à l’annonce de son nouveau clip vidéo ‘’Mama’’ qui rend hommage à ses racines. Une manière pour le rappeur de faire remarquer qu’il est en train de préparer quelque chose qui pourrait être un projet spécial pour l’Afrique.

 

 

 

Black M de retour avec un nouveau projet !

 

Avec ce morceau, le chanteur annonce un retour tout en authenticité. En effet, Alpha Diallo compte renouer avec ses origines guinéennes en invitant des invités de prestige et des featurings issus de la crème de la scène africaine. Comme il l’a d’ailleurs annoncé sur Facebook. On peut même se permettre de cité quelques-uns, Sidiki Diabaté du mali, Kandia Kora de la Guinée, Youssou N’dour du Sénégal avec qui il a chanté le titre ‘’Gaïndé Ndiaye" qui fait office de l’hymne de l’Équipe nationale du Sénégal pour la prochaine coupe monde.

 

 

La preuve en est déjà sur ce nouveau clip ‘’Mama’’, ci-dessous. Réalisé dans le paysage malien avec un décor tout à fait à l’africain, le sociétaire de la Sexion d’Assaut repasse sur les traces de ses encêtres. Chanté en partie dans un flow poulaar avec la voix de Sidiki Diabaté au refrain, le chef-d’œuvre rend aussi un vibrant hommage à l’ethnie peulh de l’Afrique subsaharien.

 

Remarque ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris