Zion City

 

Aujourd’hui artiste-chanteur redoutable du reggae, le guinéen Takana Zion s’investi dans l’immobilier. C’est à 46 km de Conakry, dans la préfecture de Coyah que le patron de la Black mafia a érigé sa nouvelle cité qu’il a baptisé ‘’le Zion City’’.

 

Situé dans la préfecture de Coyah à quelques  mètres de la route menant à Forécariah, les conducteurs de taxi-moto vous indiquerons ou conduirons sur les lieux, à Soumbouyah précisement.

 

 

 

Installé sur une colline, la clôture du complexe renferme un large jardin dans lequel flotte deux drapeaux dont celui de la République de Guinée, de la Jamaique et celui de Rastafaris séparé par des passerelles.

 

Trois bâtiments occupent le reste de la place avant de s’étendre sur la mangrove en bordure de mer. Il s’agit donc d’un studio d’enregistrement, d’un bâtiment R+1 qui abrite le restaurant du complexe et probablement une discothèque. Le tout peint à l’image des couleurs nationales guinéens et de celles de la Jamaïque.

 

 

Le plus grand édifice est un hôtel de 8 chambres et un salon, le tout est construit sur des rochers qui précèdent la mangrove au bord de l’océan atlantique.

 

Sur les lieux Takana Zion se présente comme est un vrai chef de village, entouré de ces disciples. Chacun s’active de son côté pour tout mettre dans l’ordre avant le coucher du soleil, laissant de la place aux convives de la soirée.

 

Avec quelques images, Gnakrylive vous  propose ci-dessous, une visite guidée des lieux

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Remarque ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris