Actuellement attendu à Conakry pour un concert géant ce weekend, la pop-star nigériane David Adeleke de son vrai nom, Davido a été entendue à deux reprises par la police de l'État de Lagos après la mort suspecte de trois de ses proches en l'espace d'une semaine. Particulièrement sur les circonstances de la mort d'un de ses amis, M. Tagbo. Un fait divers qui déclenche des réactions passionnées au Nigeria.

 

Selon un porte-parole de la police à Lagos, a déclaré à la BBC que Davido n'est pas suspecté à ce stade de l'enquête mais confirme que le chanteur a été convoqué à la police.

 

 

Quant à Davido, il a réfuté tout lien avec la mort de son ami. Le mercredi soir il réagit en publiant une vidéo sur son compte Instagram où il dénonce des « mensonges », suite aux accusations proférées contre lui sur internet et à son audition par la police.

 

« Par respect pour Tagbo et sa famille, je n’ai pas parlé de la question depuis (sa mort). Bientôt, une déclaration et des images seront publiées. Trop c’est trop », a affirmé la star.

 

Pour ce qui s’agit de la tenue de son concert à Conakry, les organisateurs ont préféré pour le moment reporter le spectacle pour le 22 octobre prochain. L’information vient d’être confirmée par les productions Tidiane World Music ce vendredi 13 octobre dans l’après-midi.

Affaire à suivre...

Remarque ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris