Le Coronavirus désormais décrété  comme étant une pandémie par l'organisation mondiale de la santé, et qui continuent sa propagation à travers le monde, vient de faire son entré en Guinée. A l’image de l'épidémie à virus Ebola, qui avait à l'époque frappé à plein fouet le secteur du showbiz guinéen, ce dernier risque à son tour d’impacter sévèrement le secteur culturel et sportif guinéen.

 

 

Après donc l’annonce du gouverneur de la ville de Conakry Mathurin Bangoura, interdisant tout attroupement qui dépasse les 100 personnes, l’inquiétude commence à grandir.  Et les différents lieux de spectacle seront fermés au public et tous les événements culturels et sportifs programmés pour ce mois de mars et les prochains mois se verront soit reportés ou annulés afin d’éviter le désastre que les guinéen ont connus en période d’Ebola.

 

En ce qui concerne la culture, les évènements comme : Le festival ‘la nuit de la Guinée’ ou encore la dédicace de l'album de Saifon Baldé pour ne citer qu'eux seront automatiquement mis dans le registre "d'annulation" ou de ‘’report’’. Pour le sport c’est déjà la CAF qui a annoncé en premier le report des prochaines journées éliminatoires  de la CAN-2021.

 

 

Ainsi donc, tout sera chamboulé à nouveau pour les évènemens en Guinée dans les jours avenir. C'est prétentieux pour certains, mais pour les observateurs bien avertis du milieu, tout porte à croire que si les cas se multiplient, rien n'empêchera cette option. Et cette fois encore le monde culturel et sportif guinéen enregistra encore des pertes.

 

Ibrahima Sory Diallo

Remarque ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris