Déjà moins de 48h après l’instauration de l’état d’urgence, et de certaines mesures prises par le gouvernement guinéen, pour lutter contre la propagation de la pandémie du Coronavirus, dont 8 cas sont confirmés à Conakry. Certains artistes commencent à dénoncer les failles de ces décisions qui ne sont suivies d’aucune mesure d’accompagnement pour le peuple et surtout les couches les plus défavorisé. 

 

 

Dans une de ses publications hier, le reggea-man Takana Zion avait attiré l’attention sur la fermeture des mosquées, qui sont les lieux ou beaucoup de mendiants arrivent à recevoir des aumônes dont ils vivent. Ce matin, c’est autour du chanteur de coupé-décalé guinéen Oudy 1er, qui par une publication sur sa page Facebook, lance un appel à l’état guinéen sur le sort de certaines couches démunies. 

 

" Une pensée pour tous les enfants de la rue, les handicapés et les personnes en situation précaire si l État pouvait les trouver des endroits pour les protéger les nourrir et aussi les donner des moyens préventifs contre le covid19 ça serait une très bonne choses ,pensons tous à eux  "

 

// You can place JavaScript like this

 

Certes des mesures très importantes dans la lutte contre la propagation du Covid-19, mais qui devrait être suivi par d’autres mesures d’accompagnement, pour faciliter le train de vie de la population guinéenne dans ce moment de crise.

 

Youssef Haidara

Remarque ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris