Pendant que la légende de la musique guinéenne "Mandingue", Feu Mory Kanté regagnait sa dernière demeure au cimetière de Cameroun, hommes de culture, politiques, journalistes, ne cessent de lui rendre hommage. La dernière en date c'est celui formulé par le fondateur du groupe de presse Hadafo Médias, Lamine Guirassy. Sur les ondes de l'une de ses stations radio, Lamine Guirassy a magnifié la grandeur de l'artiste et souhaite par ailleurs, qu'il soit immortalisé dans le pays.

 

 

« ...Mory Kanté c’était le dernier représentant de la Guinée à l’international. On ne se rend pas compte de ce qu’on vient de perdre sincèrement parlant parce que eu égard à ce qu’il a représenté pour le continent noir et pour la Guinée, des obsèques plus grandioses qu’on aurait souhaitées lui faire, pour honorer sa mémoire mais Dieu en a voulu ainsi. Je dirai dans 50 à 60 ans, on connaîtra peut être une star dans notre pays. »

 

Pour finir, l'animateur de l'émission les Grandes Gueules, plaide auprès des autorités pour que notre seul aéroport soit rebaptisé au nom de Feu Mory Kanté

 

« Je suis juste sans mot parce qu’il y a quelque chose que les gens n’ont peut-être pas remarqué, il s’est toujours habillé en blanc. C’est pour dire que ce monsieur représentait une belle âme, Il était pur comme un ange. Dans cent ou deux ans on se souviendra de lui. Sincèrement parlant, j’ai fait une doléance pour que l’aéroport de Conakry Gbessia soit rebaptisé Aéroport International Mory Kanté, c’est mon souhait le plus ardent parce qu’il le mérite. On va initier une pétition dans ce sens. »

 

Pour rappel, un quartier située dans la de Conakry est déjà rebaptisé à son nom (Mory Kanteya), par les riverains.

 

Ibrahima Sory Diallo

 

Remarque ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris