La Fédération guinéenne de football a célébré  Mardi 12 Novembre, ses 60 années de créations à son siège kaloum sis à Téminètaye. Le Président de la Fédération guinéenne de football en compagnie de l’ancienne gloire du football et quelques membres du département des sports. A cette occasion l’instance dirigeante du football a animé un point de presse.

 

 

«1959 -2019, 60 ans dans la vie d’un homme ou d’une structure est forcément un événement historique important qui mérite d’être rappelé à défaut d’une célébration fastueuse. C’est une occasion, pour nous tous, d’évoquer notre glorieux passé pour mieux construire un avenir plus ambitieux et riche en résultats et titres sportifs. »

 

Continuant son allocution le président de la FEGUIFOOT n’a pas manqué de demander pardon aux anciennes gloires

 

« Nous profitons également de ses 60 ans pour dire grand pardon à tous les footballeurs célères ou anonyme qui a été, à un moment attaqué, offosés frustrés par les dirigeants, responsable, supporter ou par le public. Ce pardon s’adresse notamment à notre unique ballon d’or chérif Souleymane, ancien capitaine Titi Camara… »

 

Pour finir son discours le numéro 1 de la FEGUIFOOT invite l’association de continuer à progresser:

 

« Au nom du nom du comité exécutif de la FEGUIFOOT, je signe l’amnistie générale pour tous les dirigeants bureau précédent, je souhaite à l’association de continuer à progresser, qu’elle reste dynamique et qu’elle garde sa bonne humeur et son esprit de convivialité.

Bon anniversaire à la fédération guinéenne de football »

 

Ce discours du président Antonio Souaré rassure à plus d’un titre l’émergence du football guinéen dans un futur proche.

 

 

Remarque ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris