Si le micro-ondes s'avère toujours utile dans une cuisine, certains gestes et matériaux sont à éviter si on en possède un. Voici un tour d'horizon de ce qu'il ne faut pas faire avec ce type d'appareil.

 

 

Selon le Gifam (Groupement interprofessionnel des fabricants d'appareils ménagers), les micro-ondes ont connu en 2019 une croissance de 3,3 % en valeur. Ils sont donc toujours appréciés par les ménages pour réchauffer les petits plats en tout genre. Simples d'utilisation et très pratiques au quotidien, leur entretien n'est toutefois pas à négliger et certaines techniques sont à éviter.

 

Étanchéité requise

 

Les micro-ondes dégagent des ondes  à nous le Nobel de physique ! Et selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), les fuites sont extrêmement limitées. Néanmoins, l'OMS précise que des fuites d'ondes peuvent se produire si l'appareil est endommagé, sale ou modifié. Si on opte pour un micro-ondes d'occasion, il est donc préconisé de vérifier que la vitre ne soit pas fendue, par exemple.

 

 

Toujours selon l'OMS, de nombreux organismes ont fixé une limite d'émission des ondes à 50 W par mètre carré (W/m²), et les produits du marché sont bien en dessous de cette norme. Le Gifam nous explique également que 

 

“ vérifier l'étanchéité d'un four à micro-ondes en plaçant un téléphone portable à l'intérieur de la cavité n’est pas pertinent : les fours à micro-ondes fonctionnent à 2 450 MHz alors que les téléphones portables fonctionnent dans la bande de fréquences 900/1 800 MHz. Aussi, les techniques de blindage mises en œuvre en façade des fours à micro-ondes sont adaptées à cette fréquence de fonctionnement et non à celles, beaucoup plus basses, utilisées par la téléphonie mobile.”

 

Dans tous les cas, si vous avez un doute sur l'étanchéité de votre appareil, il est plus sûr de le changer.

 

lesnumeriques.com

 

Remarque ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris