Alors que la question de l’héritage de Diego Maradona s’annonce longue à régler, le fils de Fidel Castro a récemment révélé l’existence d’une maison cachée à Cuba appartenant à l’ancienne gloire argentine.

 

 

La bataille autour de l’héritage de Diego Maradona s’annonce longue. Conséquence de la vie mouvementée de l’ancien Napolitain, décédé en novembre dernier d’un arrêt cardio-respiratoire, qui a multiplié les conquêtes, et à un degré moindre les enfants, dont trois reconnus tardivement à Cuba. Et si le patrimoine de l’Argentin a été rapidement évalué à quelques 41 millions, celui-ci s’est enrichi d’une résidence située à La Havane.

 

L’existence de cette vaste demeure a été révélée par le fils de Fidel Castro, qui a contacté Matias Morta, l’ancien avocat de Diego Maradona, pour lui rappeler ce cadeau fait par l’ancien président cubain à l’ancienne icone argentine.

 

« Fidel lui a donné cette maison dans la prairie, a ainsi raconté Mauricio D’Alessandro, avocat de Matias Morta, au micro de la chaîne Eltrece. Il y a un vieil agriculteur qui s’occupe de cette maison. Et il y a beaucoup de trésors de Diego. Dans le grenier, il y a des dizaines d’objets. C’est pour faire un musée. Il y a des photos et des lettres de dirigeants mondiaux. Maradona se levait et écrivait sur les murs. La maison est intacte et disponible. »

 

Fidel Castro et Diego Maradona entretenaient des liens étroits depuis la première visite à Cuba du footballeur en 1987. Le champion du monde 1986 avait effectué plusieurs séjours dans un hôpital cubain en 2004 pour y soigner sa dépendance à la cocaïne et d’autres problèmes de santé. « Je me sens cubain », s’était-il exclamé à son retour à Cuba pour assister aux funérailles de son « second père » Fidel Castro, en 2016.

 

football.fr

 

  • 4
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Remarque ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris