Sous l’effet de la crise sanitaire, la filière musicale guinéenne a fortement été impactée par le manque d’activité (concert, spectacle, showcase…). Les artistes ont vu leurs revenus fondre, jusqu’à pousser certain à solliciter de l’aide de l’état. Pour pallier ce manque à gagner, et permettre aux artistes de vivres irrémédiablement de leurs œuvres, une nouvelle solution s‘offre à eux. Il s’agit de la plateforme digitale de téléchargement payante de musique "Afreeka Play".

 

 

Jusque-là inédite, "Afreeka Play" est une plateforme de distribution digitale d'œuvres musicales, qui permet l’achat de son catalogue (single ou album), à partir des services de téléphonie (Mobile et Orange Money) en Guinée. Face aux hommes de médias, les initiateurs de cette plateforme, ont dans la journée d’hier, animé un point de presse, ayant pour but d’annoncer la disponibilité prochaine d’une application (Afreeka Play), définir leur motivation, et surtout les avantages d’y adhérer.

 

Pour Mamadou Bah plus connu dans le secteur culturel sous le pseudo THIMAK, il s’agit d’une nouvelle solution, qui permet aux artistes de ne plus produire en vain.

 

« Le contexte d'Afreeka Play, vient répondre à la problématique du marché de l’industrie musicale africaine, francophone principalement. Aujourd'hui, les artistes sortes d'œuvres, mais n’ont pas les moyens de rendre ses œuvres disponibles et de pouvoir les monétiser avec les moyens locaux. »

 

« Les artistes qui ont leurs œuvres sur notre plateforme, ont pour avantage, d’avoir une transparence, de voir réellement combien est ce qu’il gagne, et de pouvoir être payé de façon régulière et pas besoin d’attendre longtemps pour être payé sur Afreeka Play. La différence entre Afreeka Play et les autres plateformes, c’est qu'elle permet d’acheter de la musique avec les services de paiement téléphoniques, ce qu’aucune autre plateforme ne fait aujourd’hui ». A-t-il expliqé

 

Mamadou Bah alias THIMAK, fondateur de la plateforme de distribution digitale d'œuvres musicales "Afreeka Play"

 

Il est aussi question de permettre aux artistes de gagner de l’agent hors des concerts, nous explique l’artiste Jupiter Davibe, co-fondateur de la plateforme.

 

« Il est important de souscrire à ce projet, parce que nous sommes à une étape aujourd’hui ou on a du mal à vendre de la musique, on n’a pas de système, on n’a pas de solution. Et aujourd’hui Afreeka Play est vraiment une réponse à ce problème-là, et ça permettra à nous les artistes de pouvoir plus facilement toucher nos cibles. Déjà les prix comme on vous l'a dit, c’est de vendre la musique à moindre coût, (…), mais c’est surtout de pouvoir en fait crée un système de vente de musique, et de gagner de l’agent hors des concerts. Parce que Corona, nous a prouvé qu’au-delà des concerts, il n’y avait pas une autre façon de gagner de l’argent pour les artistes, donc la solution vient en fait de ce problème-là… »

 

Jupiter Davibe, artiste chanteur et co-fondateur de la plateforme de distribution digitale d'œuvres musicales "Afreeka Play"

 

Pour payer de la musique sur "Afreeka Play", il faut aller sur le site de la plateforme, ou bien cliquer sur le lien qu’un artiste aurait partagé, avoir un compte Mobile ou Orange Money, recharger 2000 Fg en vrac pour un single, ou 20 ou 30.000 Fg pour un album. Ils sont aussi possibles de soutenir vos artistes préférés via la plateforme.

 

 

 

 

 

 

 

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0