Inaugurée le 9 juin 2001, le musée du Fouta situé dans la région de Labé est actuellement dans le besoin lié au transport. Cet espace dirigé par l'écrivaine Zeinab Koumanthio Diallo n'a pas de moyens pour transporter les élèves visiteurs du musée encore moins celui pour aller à rencontre des détenteurs des objets d'art.

 

 

Dans une émission, la présidente du Musée du Fouta, Hadja Zeinab Koumanthio Diallo a laissé entendre que dans le bon fonctionnement de son espace culturel, elle a besoin d'un minibus pour pouvoir transporter les élèves visiteurs de son musée, mais aussi leur permettant d'aller auprès des citoyens détenteurs de tout objet d'art afin de le placer au musée.

 

« Les élèves qui viennent visiter le musée, viennent souvent à pied et retourne à pied, avec leurs encadreurs. Donc, nous sollicitons auprès des autorités et des personnes de bonne volonté pour nous aider à avoir un minibus afin de faciliter ce déplacement. »

 

Pour appuyer les faits, la poétesse guinéenne rappelle que le Musée du Fouta ne dispose qu'une moto, qui serait insuffisante pour le déplacement du personnel de ce temple culturel. Et ce n'est pas le seul musée qui est dans cet état impitoyable, celui de Sandervalya, situé à Conakry, n'a presque plus la raison d'exister.

 

 

Il faut rappeler que cet espace est un lieu incontournable de Labé et de sa vie culturelle. Et en partenariat avec les écoles de Labé et le CCFG de Conakry, il organise des expositions itinérantes, des clubs de lecture pour les scolaires autour de thématiques sur les arbres.

 

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Remarque ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris