Après avoir fait une vidéo sur les réseaux sociaux la semaine dernière dans laquelle il dénonce les manœuvres du président guinéen qui pense à modifier la constitution dans le but de s’accorder un mandat de plus à la tête de la Guinée, le reggae-man ivoirien ‘’Tiken Jah Fakoly’’ vient de s’exprimer à nouveau sur les ondes de la radio BBC Afrique.

 

 

Dans son élocution, Tiken est revenu sur les contextes de sa chanson pour Alpha Condé lorsque ce dernier était un opposant dont les doits ont été violés et arbitrairement enfermé.

 

« Je trouvais qu’il a été injustement emprisonné à cause de son combat pour la démocratie, et j’ai composé une chanson pour sa libération. Et après ça, moi je n’ai jamais chanté pour Alpha Condé en tant que président de la république. » a-t-il souligné au début

 

Après avoir exprimé sa déception à l’égard du président Alpha Condé. Le concepteur de la chanson ''Quand nous serons unis’’ a confié que nul n’acceptera un mandat de trop en Guinée ni en Afrique de l’Ouest, il a mis en garde le professeur et a proposé des solutions pour mettre fins aux exactions en République de Guinée.

 

« Pour mettre fin à cette violence, il faut simplement que la personne qui est à la tête du pays pense aux guinéens avant de penser à son pouvoir. Il faut ouvrir le dialogue avec les mouvements de la société civile et les opposants pour éviter qu’il y ait encore plus de morts. Parce que ni l’opposition ni la société civile, ni personne d’autre n’acceptera un troisième mandat. » A suggéré le célèbre reggae man

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0