Najila Trindade

 

Najila Trindade  affirme avoir été violée par le footballeur, Neymar à l’hôtel Sofitel de Paris le 15 mai dernier. Et ces derniers temps, la jeune femme voit les évolutions de l’affaire se retourner contre elle.

 

Samedi, le nouvel avocat de Najila Trindade (plaignante) a menacé de quitter l’affaire si elle ne lui présentait pas les fameuses preuves, dont la vidéo de 7 minutes soi-disant capitale.

 

 

Alors que la Brésilienne prétend ne plus détenir ses preuves depuis jeudi dernier suite à un cambriolage qu’elle dit avoir victime à son domicile. Pendant ce temps, la police affirme avoir trouvé aucune trace d’effraction ni empreintes digitales autres que celle de sa femme de ménage. Explique la presse brésilienne.

 

Dans la version donnée le même jour aux policiers, Najila Trindade a prétendu qu’il s’agissait d’un viol parce qu’elle avait dit à Neymar que « sans préservatif il n’y aurait pas de pénétration ». Et que celui-ci l’avait tout de même fait (sans préservatif).

 

Affaire à suivre...

 

 

Remarque ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris