Miss Guinée 2019

Le combat tant attendu et affole déjà l’ensemble des réseaux sociaux depuis plus de six mois entre les rappeurs ‘’Booba’’ et ‘’Kaaris’’ n'aura finalement pas lieu. Au moment où l'organisateur de ce duel confirmait hier mercredi la tenue de cet évènement le 30 novembre, Kaaris lui, a décidé de « siffler la fin de la récréation ». Il s'est confié, en exclusivité, au journal « L'Equipe » et s'explique sur sa décision.

 

 

Dans une longue tirade au journaliste de L'Equipe Stéphane Sellami, Kaaris explique en détail les raisons de son renoncement :

 

« J'ai décidé de mettre un terme à cette mascarade. Booba ne veut pas de ce combat. Il faut revenir à la réalité. C'est lui qui a lancé cette histoire de combat dans un octogone, façon MMA. Il y a six mois, j'avais déjà fait une vidéo où j'expliquais pourquoi ce combat ne pouvait pas se faire mais personne ne m'a écouté. Cette histoire a généré beaucoup d'excitation chez les gens. Mais aucun pays en Europe ne veut de cet événement. Maintenant, l'organisateur trouvé par Booba, la société SHC, nous parle d'un endroit secret, dévoilé à la dernière minute.

 

On nous dit aussi aujourd'hui que les gens ne pourront venir que sur invitation. Moi, je n'ai pas signé pour ça ! Tout ça manque de sérieux. On dirait une rave-party ou une soirée privée où l'on se présente avec un masque ! Ça ne ressemble plus à grand-chose, là. Moi, j'ai signé pour un combat, le 30 novembre, à la Jakobshalle de Bâle en Suisse. Les autorités suisses ont dit qu'elles étaient opposées à la tenue de ce combat. Ça s'arrête là. Je préfère me retirer de leur histoire car ça me fatigue et ça fatigue même beaucoup de gens, je pense. »

 

Malgré tout, Booba revendique la tenue du combat sur Instagram : les deux artistes seraient liés par des contrats qui empêcheraient tout désistement. Alors, clap de fin ou affaire à suivre?

 

 

Remarque ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris