Les réseaux sociaux, comme tout bien, ont aussi leur revers. Souvent, les personnalités publiques ou les artistes ou certains citoyens sont victimes de chantages, d’arnaques ou encore d’usurpations d’identité à travers des faux comptes.

 

 

Cette fois-ci, c’est l’artiste guinéen Petit Kandia qui paie les frais de sa célébrité. Le nom et l’image de l’Enfant de Kampony sont utilisés par une personne inconnue pour escroquer des personnes de son entourage et certains citoyens. C’est l’artiste lui-même qui fait cette annonce à travers sa page du réseau social Facebook.

 

«  Salut la famille, j'espère que vous allez tous (tes) bien.
Une personne mal intentionnée et animée d'une mauvaise foi a créé un faux compte pour demander de l'argent et arnaquer mes amis, connaissances, fans et d'autres citoyens lambdas.
C'est avec beaucoup de déception que j'ai appris cette nouvelle qui me fait mal au coeur, car je suis contre ses pratiques.
En attendant de démasquer la personne grâce à une procédure judiciaire menée par un Officier de Police Judiciaire, je demande à tout le monde de se méfier et de faire très attention avec ces personnes. Ne répondez jamais à une invitation, car j'ai un seul compte Facebook et une seule page Facebook.
Je suis sincèrement désolé pour le désagrément. Merci de partager l'information. »
 
 
C’est vrai que pour certaines personnes, il est difficile aussi de se retrouver, car pour un seul artiste rechercher, on peut identifier plus d’une dizaine de comptes, reste à savoir aussi si la solution la plus probante pour les artistes guinéens soit une certification de leur compte ou page professionnelle. 
 
Il faut rappeler, que ce genre de situation, devient récurrent dans ce milieu. Pour exemple, les artistes Djelikaba BintouLil Saako ou encore Marcus 'BLZ', avaient été aussi victimes de ce genre de pratique.
 

Remarque ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris