Aissata Mounir Camara et Mariama Mounir Camara sont deux jeunes activistes guinéennes établies aux États-Unis il y a plusieurs printemps. 

 

Cofondatrices de There is no limit foundation, elles séjournent présentement en Guinée où elles sont porteuses d'un projet de campagne de sensibilisation contre les mutilations génitales féminines en cette période de grandes vacances propice à la pratique séculaire, et donc, traditionnelle.

 

 

Ce mardi 22 août 2017, elles ont procédé au lancement officiel de ladite campagne à Conakry. C'était à la faveur d'une conférence de presse organisée à cet effet.

 

Selon les sœurs Camara, cette campagne, qui se veut nationale, se poursuivra à Kindia, Boké et Nzérékoré avant de s'étendre sur les autres villes provinciales de l'intérieur du pays.

 

Aussi, la conception d'un single est prévue par les activistes porteuses du projet. Une oeuvre musicale qui connaitra la participation des artistes de renom, notamment DJ Oudy 1er et Djély Kaba Binta et Azaya.

 

Selon les statistiques, la Guinée occupe le 2e rang mondial dans la pratique de l'excision après la Somalie, avec environ 96% des femmes excisées. Une tendance plus qu'alarmante que There is no limit foundation entend inverser à tout prix.

 

Remarque ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris