Très tôt ce matin, des étudiants des universités publique de la capitales, munis de pancartes, ont pris d'assaut les rues de Conakry, pour réclamer la diminution du prix du transport urbain.

 

 

Avec le slogan 1500 c'est bon, plusieurs étudiants et élèves ont battu le pavé ce lundi 21 septembre, dans la capitale guinéenne. Le motif de leur manifestation est dû à la hausse du prix du transport.

 

Cette augmentation du transport de 1500 à 3000 est la suite logique des mesures sanitaires prises par le gouvernement guinéen, réduisant le nombre de place dans les véhicules de transports commun et personnel.

 

Nous apprenons que les forces de l'ordre ont procédé par des arrestations par endroit, pour mettre fin à la manif.

 

Selon certaines informations, par manque de transport, d'autres étudiants ne parviennent pas à rejoindre leur université.

 

Reste à savoir si cette réclamation des étudiants, sera entendue par les autorités du pays.

 

 

 

Remarque ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris