Nommé le lundi dernier à la tête du club de Matam le Horoya AC, le nouvel entraîneur Lamine Ndiaye se réjouit de travailler avec le propriétaire du club et compte apporter son expérience.

 

« Le Horoya AC n’est plus un club à présenter sur le continent. J’avoue que je suivais le Horoya AC depuis plus de trois ans et j’ai vu qu’il n’était pas loin des meilleurs. Si un club pareil vous contacte, en tant qu’entraîneur, même si tu as d’autres propositions, tu acceptes. J’avais envie de travailler avec le propriétaire Antonio SOUARE et tous les responsables du comité directeur. 

 

Ainsi, je remercie les patrons pour ce choix car ce ne sont pas les candidatures qui manquaient. Naturellement, en travaillant à la tête de cette équipe, j’essaierai d’apporter toute mon expérience et mon savoir-faire… »

 

Très ambitieux l'entraîneur sénégalais de 63 ans espère bâtir un chantier avec le club   Horoya AC.

 

« Vous savez la stratégie, c’est de voir d’abord les joueurs, de les évaluer pour ensuite se mettre à l’oeuvre. Il y a une base de travail sur laquelle il faut essayer d’avancer au mieux… ».

 

Remarque ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris