Depuis quelques mois maintenant, le monde du basket-ball guinéen est plongé dans une crise qui ne dit pas son nom. La fédération guinéenne de basket-ball à désormais deux bureaux différents (l’un Amadou Tafsir et l’autre Sakoba).

 

 

Le président sortant Sakoba keita a épuisé tout son mandant (4 ans et renouvelé une fois), après son mandat le même président ce voit appuyé par le Ministre des sports de la culture et du patrimoine historique Sanoussy Bantama Sow. Pour preuve il a été décidé de suspendre toutes les activités liées à cette discipline et soudain le Ministre a encore autorité la reprise des activités. Il a autorisé à ce que le département soit représenté à l’assemblée (extraordinaire modification des textes 07 Février dernier et le congrès électif du 20 Mars) du camp Sakoba Keita.

 

Par ailleurs, le week-end dernier le camp Amadou Tafsir Camara, avait organisé son congrès et le département ne s’est pas fait représenté à cette séance. Une situation qui explique la prise de position flagrante du ministère en charge des sports dans cette affaire. Ce vendredi 20 mars à l’hôtel Mariador, le camp de Sakoba a organisé son congrès électif où le ministère des sports s’est fait représenter par son directeur national adjoint des sports Djibril Kaké sous instruction de Bantama Sow.

 

 

Le pays compte désormais deux fédérations parallèles (deux bureaux) et cette situation pareille conduit le pays vers la suspension automatique par l’instance capable (FIBA-Afrique et Monde). Si cette sanction tombe, le seul responsable de la suspension est le Ministre des Sports, Bantama Sow Affaire à suivre…

 

Mohamed Max Camara

Remarque ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris