Avec le confinement, le téléchargement de contenus BitTorrent a sensiblement augmenté et même dépassé celui du principal fournisseur SVOD légal.

 

 

 

La crise du Covid-19 bouscule la répartition du trafic Internet. Selon un rapport de Sandvine, les flux BitTorrent ont désormais dépassé ceux de Netflix dans la zone EMEA (Europe et Moyen-Orient), avec respectivement 8,38 % et 7,69 % parts du volume total.
L’année dernière, BitTorrent était encore classé derrière le célèbre service SVOD à la même époque, et sa part du trafic était bien plus faible.

 

 

Les flux HTTP non chiffrés font également une entrée fracassante en deuxième place du classement, avec 10,48 % de parts du volume. Selon Sandvine, ce trafic s’explique sans doute par une recherche accrue d’informations des internautes, tant sur les sites de presse que gouvernementaux.

 

Mais le grand gagnant de cette période de confinement est indéniablement YouTube, dont les flux grimpent à 16,23 % de parts du volume. C’est d’autant plus remarquable que la filiale de Google a volontairement dégradé la qualité de ses vidéos. L’usage réel de ce service a donc vraiment explosé. Précisons, enfin, que le trafic Internet a globalement augmenté de 40 %, toutes zones confondues.

 

Source : Sandvine

 

Remarque ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris