L’ancien attaquant de FC Barcelone Samuel Eto’o, qui après le foot, veut s’aventurer dans la musique, sera en concert ce vendredi 20 décembre 2019 au parc des Princes de Douala. Alors que le concert de s’annonce palpitant et imminent, l’événement suscite une vive polémique et d’indignation de la Fondation camerounaise des consommateurs (Focaco). 

 

 

D’après un communiqué publié le 16 décembre 2019, le président de la Focaco, Alphonse Ayissi a rappelé que c’est une :

 

« violation flagrante de la loi qui dispose en son article 9 : Les opérateurs de paris en ligne mettent en place (…), un message avertissant que les jeux de hasard sont interdits aux mineurs. La date de naissance du joueur est exigée au moment de son inscription. Ainsi qu’à chacune de ses visites sur le site de l’opérateur».

 

Le ticket d’accès au concert qui est conditionné à la validation d’un pari en ligne sur www.betoo.cm. Un site accessible aux mineurs d’âge qui ont pu déjà acquérir des tickets d’entrée. Ce qui est une violation de la loi sur les paris en ligne selon le Focaco qui recommande à Betoo, organisatrice de l’événement de prendre les mesures utiles. Afin d’empêcher les mineurs d’âge à avoir accès au concert.

 

« La Focaco déploiera un huissier de justice pour s’assurer de la prise en compte de ses recommandations », lit-on.

 

 

Remarque ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris