L'artiste malienne Oumou Sangaré a réagi par rapport à la violence faite sur Mariam Mamacita Sow dont l'accusé de cet acte serait Sidiki Diabaté, prince de la Kora. Et c'est dans une publication sur Facebook qu'elle a savoir son opinion.

 

 

Après la plainte portée par la guinéenne Mamacita contre Sidiki Diabaté pour des coups et blessures, de séquestrations, ils sont nombreux à réagir à cette actualité, c'est le cas de l'une des stars de la musique malienne, Oumou Sangaré, qui semble être catégorique contre les violences faites aux femmes.

 

« Les violences faites aux femmes n’ont pas leur place chez nous ni ailleurs d’ailleurs et je ne cautionnerai en aucun cas de tels actes peu importe qui les commet (…) » a-t-elle écrit sur son mur Facebook.

 

Plus loin, elle dit « Il y a une et seule victime dans cette affaire, c'est mamasita. Je m'excuse auprès de toi pour les agissements dont tu as été victime, aucune femme ne doit être rabaissée de la sorte et aucune femme ne doit subir ça... » martèle Oumou Sangaré

 

Pour Oumou, son instinct de mère l’oblige aussi à demander aussi pardon, pour Sidiki :

 

« Il est important pour moi de parler en tant que femme mais surtout en tant que mère… LE pouvoir et la notoriété n’excusent rien mais je suis obligé en tant que mère de demander pardon pour lui tout en condamnant ce qui a été fait. »

 

 

 

Avec une telle allure de soutien et d'indignation dans le milieu culturel, il est probable que ce feuilleton est loin de connaître son épilogue.

 

En Guinée, les artistes n'ont pas osé pour l'instant intervenir sur cette affaire !

 

Remarque ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris