Takana Zion

 

SPECTACLE - Le festival de l’unité africaine a pris fin le dimanche 7 mai sur l’esplanade du palais du peuple. Cette rencontre improvisée par le directeur du festival, Takana Zion a permis aux nombreux invités de se produire devant une forte mobilisation des fans venus des quatre coins de Conakry.

 

Pour une première fois dans l’histoire de la musique urbaine ! Le second concert de Takana Zion tenue le lundi 07 mai, jour ouvrable, restera longtemps en Guinée, gravé dans l’histoire de la musique urbaine. Les fans de l’artiste, venus des cinq communes de la capitale sont restés jusqu’à 2 heures du matin pour vivre et danser au rythme des vingt (20) tubes, à majorité dance Hall de Takana Zion et ceux des deux de ses invités venant de la Jamaïque et des États-Unis.

 

 

Emporté par l’ambiance, le public a même fait usage des nattes qui servaient de clôture pour faire les grandes flammes au beau milieu du spectacle. Une manière pour eux de rendre hommage au mouvement rasta.

 

Sans incident avec beaucoup d’improvisations, Takana Zion a réussi une action que personne n’a pu réaliser en Guinée. Lancer un festival à deux semaines du jour-j et avoir une forte mobilisation durant les festivités ; fixer le tarif d’accès à 10 mille francs guinéens ; inventé un second concert sur scène un jour ouvrable ; connaitre le succès un lundi de travail à Conakry ! C’est un record que les observateurs auront hâte de voir la personne capable de le battre.

 

L'extrait/

 

Remarque ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris