Malick Kébé et Johanna Barry

 

MISS GUINEE - Après une année de sanction, le Comité miss guinée (Comigui) va finalement reprendre ses activités. Sauf qu’il y a eu un remaniement au sein du comité d’organisation, des nouveaux membres ont intégré le staff.

 

Le plus grand concours de beauté en Guinée va donc démarrer de nouveau. Mais il va sans doute être soumis à une certaines exigences dictée par le ministère de la culture, des sports et du patrimoine historique.

 

 

Un nouveau cahier de charges est déjà élaboré pour une bonne conduite de l’organisation de cette compétition nationale de beauté. Désormais, le bureau exécutif du concours Miss Guinée est composé de 10 membres clés, dont quatre (4) pour le ministère de la culture et six (6) autres pour le Comigui. Mais tout de même, la dame peut toujours se frotte les mains !

 

Suite à cette réorganisation, les postes de Directeur Communication, la trésorerie, le secrétariat administratif et le secrétariat à l’Organisation seront exécutés par le clan de Johanna Barry. Et cette dernière conserve toujours le poste de présidente du Comité et Malick Kébé l'ex-directeur de l'AGS intégre le staff et occupe le poste de vice-président.

 

 

Quand à Jean Elot, l’époux de Johanna Barry, membre influent du comité, est désormais interdit de s’immiscer dans les affaires de Miss Guinée.A rappeler que le ministère en charge de la culture, avait interdit toutes organisations de concours de beauté en Guinée depuis février 2017. Une interdiction qui s'est intervenue après la sortie en tenue de lingerie des candidates de Miss Guinée 2017.

 

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Remarque ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris