Fashion show du mannequinat guinéen

 

FASHION - La première journée du colloque « Fashion show du mannequinat guinéen» organisé pour le développement professionnel des mannequins et les acteurs de la mode, a démarré jeudi 1er novembre à Conakry.

 

‘’La formation et l'encadrement des mannequins doivent être de rigueur’’

 

La cérémonie a commencé par le discours de bienvenue de l’organisatrice, le mannequin Aïssatou bobo alias bobo Maicha, suivi de l’allocution d’ouverture du modérateur, juste avant l’intervention d’Al Souaré, journaliste et consultant en communication, sur le métier du mannequinat.

 Dans sa communication Maître Théa Yaya, styliste de la maison de couture Thea couture, a affirmé que les acteurs de la mode doivent connaitre et comprendre leurs rôles et leurs missions dans le métier de mannequinat pour atteindre les objectifs visés. « La formation et l'encadrement des mannequins doivent être de rigueur pour assurer leurs promotions. » Soutient-il.

 

Pour lui, l'exercice de ce métier ne doit plus jamais être une chute libre pour des personnes qui n'arrivent plus à trouver quoi faire. La majeure partie des promoteurs et acteurs ne parlent que de la mode tout en oubliant l'épicentre qui est le mannequinat sans quoi l'exposition de la mode ne pourrait être possible.

 

L’organisatrice de l'évènement, le mannequin Aïssatou bobo alias bobo Maicha

 

’’Le domaine de la mode reste aujourd’hui envié par beaucoup de personnes...’’

 

 Madame Koumba, organisatrice et promoteur, a à son tour évoqué l’importance et la valeur du métier de mannequinat. Pour elle, ‘’le domaine de la mode reste aujourd’hui envié par beaucoup de personnes qui par ambition et par passion se lancent dans l'activité sans pour autant avoir les compétences requises pour l'exercice du métier.

 

 

’’Les agents et managers des mannequins doivent se réveiller...’’

 

Telle est le cas de plusieurs mannequins qui sont animés et dévoués dans l'exposition de la mode.’’ Dans cet échange entre les acteurs de la mode et les mannequins, le dernier mot est revenu à Alpha oumar Bah alias Alpha ‘O. ’’Les agents et managers des mannequins doivent se réveiller, car la formation des mannequins est une chaine logique, des stylistes et promoteurs jusqu’au sommet et chacun doit assumer sa responsabilité’’.

Alpha ‘ô styliste et Manager de la Maison Safam, est aussi le grand mentor de l’organisatrice de cet évènement. A cet effet, il soutient : ‘’Organiser des colloques de concertation apparait comme une initiative essentielle pour évoquer les difficultés rencontrées dans ce domaine. Apporter un coup de pouce car le mannequinat doit être une charge morale et une obligation pour tous les acteurs de la mode et cela doit apparaitre comme une priorité majeure pour l'émancipation de la culture nationale et le développement de l'industrie locale du pays.’’

De Gauche à Droite: Maitre Théa, Binta Bah, Alphao Bah

 

La famille de la mode guinéenne au tour de l'événement

 

Cette première journée, qui s’est déroulée dans la grande salle de spectacle du centre commercial de prima center, a réuni de très nombreuses personnalités de la mode, attentives aux déclarations des conférenciers. Il y avait notamment la jeune Binta Diallo, mannequin international, organisatrice de l’évènement guinée fashion fest, les mannequins Aboubacar Kara camara, Aissata Limo camara, et plusieurs autres jeunes mannequins.

 

Il est à souligner que la cérémonie va se clôturer par un grand défilé de mode, samedi 03 novembre, dans la même salle de prima center

 

 

Remarque ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris