Moscou

 

Huit mois après  la dernière compétition footballistique à l’échelle mondiale  qui s’est joué en Russie au mois de juin 2018, Quelques 5500 supporters qui ont fait le déplacement pour assister à ce grand rendez-vous du foot avec la FAN ID (visa mis en vigueur pour contrôler les données d'affluence du tournoi), sont jusqu’à aujourd'hui là-bas, d'après 'Medio Tiempo'.

 

Même si plusieurs raison expliquent cette défaillance, il semblerait également que certains d’entre eux ont pris goût à la vie en Russie, malgré leur statut de résident dans l’illégalité.

 

 

Des milliers de fans du ballon rond avaient fait le déplacement pour vibrer au rythme du tournoi mondiale de football, et ils sont toujours là, même si le visa qui leurs avait été accordé a expiré. Et ils seraient maintenant au nombre de 5 500 encore en Russie.

 

Alors que la majorité des supporters ont fait le voyage pour regarder un match ou deux puis rentrer à la maison, d'autres par contre sont « arrivés avec l'intention d'obtenir l'asile afin de pouvoir rester en Russie de manière permanente, ou encore de voyager en Europe et y demander l'asile là-bas », a expliqué Evgeni Yastrebov, consultant sur les sujets liés à l'émigration du Comité d'Assistance Civique.

 

Le média ajoute aussi que la grande majorité de ces supporters seraient des hommes, mais aussi des ressortissants des pays du tiers monde comme : le Nigeria, le Bangladesh, le Soudan, le Yémen, le Pakistan et le Cameroun, entre autres.

 

 

Remarque ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris